Covid-19 : une opération de dépistage à grande échelle sur le territoire du 14 au 19 décembre.

Une action de dépistage de la COVID-19 inédite va être menée sur le territoire de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole. Objectif : dépister en quelques jours le plus d’habitants possible, obtenir rapidement les résultats et casser les chaînes de contamination. Le succès de l’opération repose sur le déploiement de moyens importants et sur la mobilisation de chacun d’entre nous.

Un dépistage gratuit, simple, près de chez vous

Alors que débute une nouvelle étape du confinement adapté le 15 décembre, il s’agit d’expérimenter, à grande échelle et au plus près des habitants l’ensemble de la nouvelle stratégie “Tester Alerter Protéger

Du 14 au 19 décembre, le dispositif déployé sur le territoire du Havre Seine Métropole regroupera : 

  • La création de 20 sites de dépistage éphémères à grand volume. 12 seront implantés au Havre et 8 sur les communes de la Communauté urbaine afin que tous les habitants du territoire puissent se faire tester au plus près de leur domicile : Montivilliers, Harfleur, Gonfreville-l’Orcher, Octeville-sur-Mer, Étretat, Graimbouville, Saint-Romain-de-Colbosc, et Criquetot-l’Esneval. La carte de ces sites, les adresses et horaires seront précisés dans les prochains jours.
  • Le renforcement et la multiplication des sites pérennes existants, notamment les laboratoires et les pharmacies de ville.
  • L’accompagnement individualisé des personnes testées dans chacun des lieux de dépistage, elles bénéficieront :
    • d’un accueil adapté et d’un résultat du test en 20 minutes
    • d’une sensibilisation aux gestes barrières
    • en cas de test positif, une identification flash et exhaustive des contacts à risque de la personne testée positive sera réalisé. Il sera également proposé un appui concret à l’isolement, par des conseils personnalisés et la mise en place d’une gamme de services pour toutes les personnes qui en feront la demande.

Menée en partenariat entre l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’Assurance maladie et la Communauté urbaine, l’opération « Protégeons nous, Testez-vous près de chez vous » s’inscrit dans le cadre d’expérimentations lancées en même temps que deux autres grands territoires nationaux et s’appuie sur une mobilisation exceptionnelle des acteurs de la santé et de la société civile :

  • 250 élèves infirmiers et étudiants en médecine 
  • 200 agents municipaux et communautaires
  • Les médecins libéraux
  • Les professions médicales et paramédicales
  • Les pharmacies et laboratoires
  • Les associations de protection civile 
  • Les grandes entreprises
  • Les établissements scolaires et universitaires
  • Les grandes entreprises sélectionnées

Les modalités détaillées de la campagne seront présentées dans la semaine précédant le lancement du dispositif.

Pourquoi se faire dépister?

Se faire dépister au moment de la levée progressive des mesures de confinement, c’est se protéger et protéger les siens mais aussi contribuer à la réussite de la maîtrise de l’épidémie, en permettant de casser la chaîne de transmission du virus.

La stratégie déployée permet d’identifier rapidement les personnes malades et les cas contacts afin de mettre en œuvre les procédures de protection et d’isolement nécessaires : s’isoler lorsque l’on est positif et prévenir ses proches, c’est être acteur dans la lutte contre la Covid-19.

Si une personne est testée positive, elle pourra :

  • S’isoler volontairement, de même que ses cas contacts
  • Disposer d’un accompagnement « clé en main » lorsqu’elle est isolée à son domicile
  • Bénéficier d’un hébergement temporaire proposé en cas d’isolement impossible au domicile

Un déploiement territorial de la stratégie « Tester Alerter Protéger »

Grâce aux mesures de protection sanitaire et aux efforts de chacun pour appliquer au quotidien les gestes barrières, la circulation du virus a ralenti. Cependant, à l’approche des fêtes, la situation sur le territoire reste fragile. 

Plusieurs critères ont amené le gouvernement à retenir le territoire de la Communauté urbaine pour l’opération de dépistage massif :

  • Le territoire a connu la plus forte incidence en Normandie au cours de la deuxième vague épidémique. Début décembre, le niveau de circulation du virus reste relativement élevé.
  • La taille de la population et la diversité géographique de la métropole, à la fois urbaine et rurale, sont des caractéristiques adaptées à l’expérimentation du dépistage massif
  • Hôpitaux publics, hôpitaux privés et médecine libérale ont collaboré étroitement durant la seconde vague épidémique