Le défi de Clémence, six ans : parcourir 250 km sur son cheval Brahms

Le défi de Clémence, six ans : parcourir 250 km sur son cheval Brahms

Seine-Maritime. Le défi de Clémence, six ans : parcourir 250 km sur son cheval Brahms. Samedi 17 juillet 2021, Clémence, six ans, passionnée de randonnée à cheval en pleine nature va partir de La Remuée pour 250 km en totale autonomie sur Brahms.

Un vrai défi !

76 actu du 24 mai 2021

Elle monte à cheval depuis plus de deux ans. Clémence, six ans, habite à La Remuée (Seine-Maritime). Passionnée de randonnée, la petite fille va relever un défi à compter du 17 juillet 2021. Parcourir 250 km de chez elle au Lion-D’angers et rejoindre ainsi le plus grand rassemblement européen de tourisme équestre. 

« Son cheval Brahms est un amour avec elle » 

Dans la famille Maugard, à La Remuée, on aime les chevaux. Mathilde, la maman, est une compétitrice depuis toujours, elle a déjà participé à de multiples spectacles équestres. Et ce n’est pas sans fierté qu’elle évoque le projet qu’elle et son mari vont mener avec leur petite fille Clémence âgée seulement de six ans. 

Clémence monte à cheval depuis deux ans et demi, c’est une véritable passion. Son cheval Brahms est un amour avec elle, il a 17 ans et faisait de l’attelage auparavant. Quand Clémence est sur lui, il est très calme et patient.

Mathilde Maugard, la maman de Clémence

Et de la patience, Brahms va devoir en avoir. « Clémence aussi, d’ailleurs », sourit Mathilde. À compter du dimanche 17 juillet, la randonnée qu’ils ont l’habitude de faire pendant les week-ends ou les vacances va se transformer en défi. « Devant l’enthousiasme de notre fille pour la rando équestre, nous avons décidé de nous inscrire à l’Equirando, un rassemblement européen de cavaliers randonneurs », explique Mathilde. Et pour participer, il faut au moins avoir 100 km à cheval au compteur ! 

« Les chevaux sont nos compagnons de route »

250 : c’est le nombre de kilomètres que Clémence va parcourir sur Brahms pour rejoindre l’Equirando qui se déroule au Lyon d’Angers, cette année. Et ce, en totale autonomie. « On part sur nos chevaux Brahms, Uno et Rhum et Varco, un cheval de bâts qui sera chargé de porter nos tentes et quelques autres objets de survie qu’on emmène avec nous. 

Il faudra voyager léger et donc adapter notre matériel avec des sacoches bien spécifiques. Le cheval est notre compagnon de route, pour que cela se passe bien, tout doit être équilibré et évidemment il ne faut pas trop charger nos chevaux.

Mathilde le sait, « même si Clémence a l’habitude des randonnées et qu’elle adore ça, c’est certain qu’elle va être fatiguée, qu’elle va avoir mal aux fesses. » Pour pallier les baisses de moral, Mathilde compte sur sa bonne humeur et celle de Paul, son mari. « Sur de longues distances comme celle-ci, il faut chanter, parler, s’amuser. On est au pas tout le temps, alors même si on va un peu plus vite qu’une randonnée à pied, le temps peut paraître long. » Mais Mathilde n’a aucun doute sur ce point, « Clémence aime tellement ça… Je n’aurais pas tenté l’expérience avec mes deux autres garçons, mais là je n’ai pas de craintes. » 

Pour ce défi de Clémence, le matériel spécifique est requis. Mathilde a donc lancé une cagnotte Leetchi et promet de conter les aventures de Clémence sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.