Grippe aviaire : communiqué de presse du 30 septembre 2022

Grippe aviaire : communiqué de presse du 30 septembre 2022

Face â des mortalités croissantes en élevage et dans la faune sauvage, la France relève son niveau de risque et renforce les mesures de prévention.

Le nombre de cas d’Influenza aviaire hautement pathogène en élevage et dans la faune sauvage est en forte augmentation ces dernières semaines en France métropolitaine. Au vu de l’évolution défavorable de la situation, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Narc Fesneau, a décidé de relever le niveau de risque sur l’ensemble du territoire national. A compter du dimanche 2 octobre, le risque passera de faible à “modéré ” et s’accompagnera d’un renforcement de la surveillance des élevages de volailles et des mesures de protection.

Depuis le début de l’été, plusieurs centaines d’oiseaux morts du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène ont été recensés principalement sur le littoral ouest de la France. Des mesures de protection et de surveillance renforcées ont dès lors été mises en place par les préfets pour tenter de protéger les élevages. Epargnés jusqu’à la fin juillet, les élevages de volailles sont toutefois désormais touchés avec, à la date du 29 septembre, 18 foyers en élevage confirmés dans 11 départements, signe d’une persistance du virus dans l’environnement.

La baisse des températures et le début des migrations fait craindre une nouvelle augmentation du risque de contamination des élevages.

Afin d’améliorer la protection des élevages, et comme prévu avec l’ensemble des parties prenantes dans le cadre du plan d’actions influenza aviaire présenté fin juillet, les mesures de prévention sont renforcées. Elles se traduisent notamment par :

  1. La mise à l’abri des volailles dans les zones â risque

La mise à l’abri devient obligatoire pour les volailles dans les zones à risque particulier (zones humides, traversées par les couloirs de migration des oiseaux sauvages) et pour les palmipèdes de moins de 42 jours en zone à risque de diffusion (zones à forte densité de volailles).

2. La mise en place d’autocontrôles par les professionnels

Ce dispositif volontaire vise à renforcer la détection précoce du virus dans les élevages de palmipèdes des filières gras et chair situés en zone à risque particulier (ZRP) ou zone à risque de diffusion (ZRD), et prévenir ainsi sa diffusion.

3. Des mesures de gestion renforcées autour des foyers en élevage

En compliment de la zone de protection (ZP de 3 km) et la zone de surveillance (ZS de 10 km), une zone réglementée supplémentaire (ZRS) est mise en place, entre 10 et 20 km autour des foyers. Dans ces zones, les mises à l’abri sont obligatoires de même que les autocontrôles dans les élevages. Des audits de biosécurité sont également rendus obligatoires avant toute mise en place d’animaux.

4. Des exigences accrues Lorsqu’un cas est confirmé dans la faune sauvage

Une zone de contrôle temporaire (ZCT) doit être appliquée avec un rayon étendu à 20 km minimum. Dans cette zone, la mise à l’abri est obligatoire et des autocontrôles sont instaurés dans les élevages.

5. La mise en place de mesures de régulation des activités cynégétiques autour des foyers d’influenza en élevage, des cas en faune sauvage, ainsi que dans les zones à risque particulier.

Les services départementaux seront amenés à réaliser des contrôles sur le respect des mesures applicables du fait de l’élévation du niveau de risque.

Une réduction des indemnisations en cas de non-respect par les éleveurs des règles en vigueur sera également mise en œuvre.

Les mesures générales de prévention sanitaire sont plus que jamais de mise et les professionnels tout comme les particuliers sont invités à les respecter : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a déclaré :

« La mobilisation de tous est essentielle pour lutter contre la diffusion de l’influenza aviaire. Je salue l’engagement de la filière, pleinement mobilisée dans la mise en œuvre de ces mesures. Je sais combien cette situation est difficile â vivre pour les professionnels. Nous agirons collectivement pour assurer la pérennité des filières, indispensables à notre agriculture. »


Cartographie des 46 communes de la Seine-Maritime situées en zone à risque particulier (ZRP)

Liste des 46 communes de la Seine-Maritime situées en zone à risque particulier (ZRP)

  Code INSEE  Commune  Zone
  76476  PORT-JEROME-SUR-SEINE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76101  BLANGY-SUR-BRESLE  VALLEE DE LA BRESLE
  76169  LA CERLANGUE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76239  EPRETOT  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76255  EU  VALLEE DE LA BRESLE
  76270  FONTAINE-LA-MALLET  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76281  LA FRENAYE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76296  GAINNEVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76305  GONFREVILLE-L’ORCHER  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76329  GRUCHET-LE-VALASSE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76341  HARFLEUR  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76351  LE HAVRE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76374  INCHEVILLE  VALLEE DE LA BRESLE
  76384  LILLEBONNE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76388  LINTOT  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76394  LONGROY  VALLEE DE LA BRESLE
  76401  ARELAUNE-EN-SEINE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76421  MELAMARE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76441  MONCHAUX-SORENG  VALLEE DE LA BRESLE
  76447  MONTIVILLIERS  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76471  NORVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76473  NOTRE-DAME-DE-BLIQUETUIT  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76481  OCTEVILLE-SUR-MER  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76489  OUDALLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76499  PETIVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76507  PONTS-ET-MARAIS  VALLEE DE LA BRESLE
  76522  LA REMUEE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76528  RIEUX  VALLEE DE LA BRESLE
  76533  ROGERVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76552  SAINTE-ADRESSE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76556  SAINT-ANTOINE-LA-FORET  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76563  SAINT-AUBIN-ROUTOT  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76592  SAINT-JEAN-DE-FOLLEVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76596  SAINT-LAURENT-DE-BREVEDENT  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76616  SAINT-MARTIN-DU-MANOIR  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76622  SAINT-MAURICE-D’ETELAN  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76627  SAINT-NICOLAS-DE-LA-TAILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76647  SAINT-ROMAIN-DE-COLBOSC  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76657  SAINT-VIGOR-D’YMONVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76658  SAINT-VINCENT-CRAMESNIL  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76660  SANDOUVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76684  TANCARVILLE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76711  LE TREPORT  VALLEE DE LA BRESLE
  76712  LA TRINITE-DU-MONT  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76727  VATTEVILLE-LA-RUE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
  76164  RIVES-EN-SEINE  ESTUAIRE ET VALLEE DE SEINE
WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com